Journée d’étude : Pour une histoire de l’espace au Moyen âge. Méthodologies croisées.

Pour une histoire de l’espace au Moyen Âge : Méthodologies croisées

Jeudi 4 décembre 2014

Journée d’étude d’histoire textuelle du LAMOP (Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris)- CNRS‐LAMOP (Institut des Traditions Textuelles), 7 rue Guy Môquet, 94801, Villejuif. Organisation : Emmanuelle Vagnon, Christopher Fletcher, Benoît Grévin, Aude Mairey.

Contact : vagnon@vjf.cnrs.fr

Affiche et programme : http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?article951

 

La recherche sur l’espace médiéval se développe aujourd’hui selon plusieurs axes complémentaires, en histoire comme en archéologie. Les sources textuelles en constituent le socle commun, dans leur diversité : documents d’archive, traités géographiques ou techniques ou encore descriptions médiévales de régions et de sites, récits de voyage. Dès lors, il semblera peut-être paradoxal de faire entrer les images, souvent réservées aux historiens de l’art, dans une journée d’étude d’histoire textuelle. Or, la réflexion historique sur l’espace médiéval, dans ses pratiques et ses concepts, ne peut faire l’impasse sur la question des représentations figurées. Est-ce que les images, prises au sens large, peuvent constituer une source, ou devenir un outil de travail, pour les historiens qui s’intéressent à l’espace médiéval ?

Il s’agit ici de confronter les points de vue et d’interroger le rapport des historiens de l’espace avec les sources textuelles et les sources iconographiques, et leur manière de construire un discours historique sur l’espace à partir de ces deux types de sources.

Deux méthodes opposées pourront ainsi être examinées : d’une part, l’analyse des représentations de l’espace au Moyen-Âge à partir de textes, mais aussi d’images médiévales (cartes, enluminures, fresques…), et le rapport entre elles ; d’autre part la construction d’images contemporaines (cartes, croquis, reconstitutions) à partir de sources textuelles médiévales, comme des documents d’archive ou des descriptions. Une troisième voie consiste à donner du sens à l’espace médiéval, c’est-à-dire à interpréter les formes d’occupation de l’espace en termes d’appropriation, de circulations, de sacralisation.


emmanuelle vagnon

Chercheur au CNRS et chercheur associé au Département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de france. membre de la Commission Histoire du CFC.

More Posts

emmanuelle vagnon

Chercheur au CNRS et chercheur associé au Département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de france. membre de la Commission Histoire du CFC.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *