Editorial

L’histoire de la cartographie est en plein renouvellement. On assiste, à l’échelle internationale, à l’émergence de questionnements nouveaux, qui conduisent à inscrire, de manière délibérée, l’histoire de la cartographie à l’intérieur des perspectives plus vastes de l’histoire culturelle, politique et sociale des formes de visualisation et de représentation des réalités géographiques. De nouveaux supports de diffusion sont apparus, grâce, en particulier, au développement très rapide de la numérisation des cartes dans les bibliothèques et les dépôts d’archives, ce qui a permis de mettre à disposition du plus large public des matériaux cartographiques parfois difficiles à atteindre.

Ainsi, les agendas de recherche des historiens et historiennes de la cartographie sont bien remplis, comme en témoignent les nombreuses rencontres, les discussions, le nombre croissant de publications, et aussi la multiplication des sites internet qui se consacrent désormais à des questions relatives à l’histoire et à la théorie de la cartographie.

C’est dans cette configuration marquée par la convergence d’intérêts de provenances très diverses pour l’histoire de la cartographie, que la Commission d’histoire du Comité Français de Cartographie, en partenariat avec le Département des Cartes et plans de la BNF et l’équipe EHGO de l’UMR Géographie-cités du CNRS, s’engage aujourd’hui dans l’aventure de ce Carnet de recherche.

Notre ambition est grande, non moins que notre inquiétude. Il s’agit de proposer, aux chercheurs, étudiants, curieux de France et de l’étranger, une plate-forme d’information et de réflexion, leur permettant de suivre l’actualité des questions, des recherches, des propositions qui traversent le domaine de l’histoire de la cartographie. Il s’agit, plus encore, de se faire l’écho des travaux qui, sous toutes les formes, nous permettent d’approfondir nos connaissances dans ce domaine.

Voici donc une première adresse à nos lecteurs, proches et plus lointains : envoyez-nous vos informations, vos actualités, vos interrogations ! Nous nous ferons un devoir de les répercuter et de les diffuser, pour le plus grand bénéfice de tous ceux qui se passionnent à l’histoire de la cartographie.

Jean-Marc Besse


Jean-Marc Besse

Directeur de recherche au CNRS UMR Géographie-cités, Paris

More Posts

Jean-Marc Besse

Directeur de recherche au CNRS UMR Géographie-cités, Paris

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *