Dernier numéro de ‘Cartes & Géomatique’ (n° 228, juin 2016) : « Cartographie et traités de paix (XVe-XXe siècle) »

Les actes du colloque « Cartographie et traités de paix, XVe-XXe siècle » (La Courneuve, 19-20 novembre 2015), organisé par la Commission histoire du Comité français de cartographie, en partenariat avec les Archives du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, sont parus dans le dernier numéro de Cartes & Géomatique (n° 228, juin 2016, ISSN : 2119-9825, 13 E.)
Dauphant - fig9
Pour commémorer le deuxième centenaire du Congrès de Vienne (1815), dont l’un des attendus était, pour les pays coalisés contre Napoléon Ier, de redéfinir les contours des Etats européens, la Commission histoire du Comité français de cartographie, avait souhaité organiser un colloque consacré, de manière plus large, à la place de la cartographie dans la préparation, l’élaboration et la mise en œuvre des traités de paix.
Ce numéro de Cartes & Géomatique réunit l’ensemble des treize communications qui ont été présentées aux Archives diplomatiques (site de La Courneuve) les 19-20 novembre 2015, regroupées ici sous deux grandes thématiques : Cartes, traités et frontières (XVe-XXe siècle)et La carte dans les traités de paix de la guerre de 14/18. De nombreux sujets ont été traités par les intervenants : de quelle manière la cartographie a-t-elle été utilisée au cours des siècles dans l’élaboration des traités de paix et la définition politique du tracé de nouvelles frontières territoriales entre différents Etats ? De quelle manière les cartographes ont-ils procédé pour restituer graphiquement les projets politiques des négociateurs ?  Comment  les cartographes ont-ils tenté de résoudre les défis multiples rencontrés dans les opérations de levés en milieux difficiles (montagnes, mers) ? De quelle manière cartes et abornements ont-ils été retravaillés au cours du temps pour chercher à adapter les traités de paix à la réalité des peuples et des usages des territoires ? Ou encore quelle est la valeur juridique de la carte dans les traités de paix ?
Mêlant l’expérience des géographes et des diplomates aux recherches des archivistes et des historiens, les interventions réunies ici se sont attachées à répondre à ces différentes questions à travers une grande diversité de lieux et un vaste champ chronologique, du XVe au XXe siècle.

Sommaire du numéro

Introduction

par Isabelle Warmoes, Catherine Hofmann et Isabelle Nathan

Première partie : Cartes, traités et frontières (XVe-XXe siècle)

– Léonard Dauphant : Entre la liste et le terrain, la carte dans les négociations de paix au XVe siècle (Dauphiné et Savoie, France et Bourgogne)

– Jean-François Moufflet : Les cartes au service de la diplomatie : l’application du traité du Cateau-Cambrésis dans les limites septentrionales de la France (1560)

– Jean-Louis Renteux : La rectification de la frontière du nord en 1779, sur le terrain, à La Flamengrie

– Jean-Yves Puyo et Jacobo García Álvarez : Une frontière pour les Pyrénées : l’épisode trop méconnu de la commission topographique  franco-espagnole Ornano-Caro (1784-1792)

– Michel Lechevalier : La frontière franco-italienne sous le Consulat et l’Empire

– Goran Sekulovski : Le géographe Kiepert et les Balkans à Berlin (1878) : les archives diplomatiques mises en perspective

– Nicolas Jacob : Cartes topographiques et détermination des frontières en zones montagneuses. Le cas de la France

– Eric Van Lauwe, Didier Ortolland et Jean-Pierre Pirat : La délimitation des frontières maritimes : le rôle du cartographe. Principes généraux, cas d’école.

Seconde partie : La carte dans les traités de paix de la guerre de 14/18

– Françoise Janin : Les limites de la carte, objet juridique. L’exemple des traités de paix de 1919-1920

– Nicolas Ginsburger : L’expertise territoriale des vaincus austro-hongrois. Robert Sieger, Pál Teleki et les traités de paix de Saint-Germain et de Trianon (1919-1920)

– Roseline Salmon : Le plébiscite de Klagenfurt du 10 octobre 1920

– Daniel Foliard : Cartes et contre-cartes à la conférence de paix de Paris (1919): débats cartographiques au sein de la délégation britannique

– Denis Bauchard : De l’Empire ottoman au chaos moyen-oriental : les cartes établies entre 1916 et 1923 contenaient-elles les germes du chaos moyen-oriental d’aujourd’hui ?

Numéro en vente auprès du Secrétariat du Comité français de cartographie :
79, avenue de Paris, 94160 Saint-Mandé (tél/fax : 01 43 74 70 93)
Mél. : lecfc@lecfc.fr
Web : www.lecfc.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *