D’Anville: un cabinet savant à l’époque des Lumières

Un cabinet savant à l’époque des Lumières : cartes, archives et manuscrits du géographe du roi Jean-Baptiste d’Anville (1697-1782)

Programme de recherche triennal (2010-2012) piloté par le département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France. Responsables : Catherine Hofmann et Lucile Haguet.

« Strabon français », « immortel géographe », voilà les épithètes qui qualifiaient encore Jean-Baptiste d’Anville (1697-1782) au XIXe siècle. Sa renommée dépassait largement les frontières de la France. Quand l’Angleterre souhaitait honorer un de ses membres, elle le couronnait du titre de « d’Anville de l’Angleterre ». Plus de cinquante ans après sa mort, le savant paraît encore irremplaçable. En 1855, Louis Vivien de Saint-Martin, dans un discours devant la Société de géographie de Paris dont il est l’ancien secrétaire général, déplore le déclin de la géographie française et exprime son admiration pour le savant des Lumières sous la forme d’un regret : « Pour nous relever de cette décadence, il aurait fallu un autre d’Anville ».

Est-ce parce que le géographe des Lumières est resté sans héritier qu’il est ainsi tombé dans l’oubli ? Toujours est-il qu’aucune monographie ne lui est pour l’heure consacrée. La masse colossale et dispersée des matériaux qu’il a laissés explique sans doute aussi pourquoi il n’a fait l’objet d’aucun travail de recherche global.

La BnF ne pouvait laisser plus longtemps dans l’ombre un géographe dont les travaux et les cartes constituent un des joyaux de ses collections. Le programme triennal de recherche dont Jean-Baptiste d’Anville fait l’objet en 2010-2012 devrait permettre de combler cette lacune, tout en constituant une valorisation scientifique des fonds dont la BnF est dépositaire.

Depuis 1924, le département des Cartes et plans conserve en effet la collection de cartes de d’Anville, soit un ensemble aussi considérable que précieux de 10 500 pièces accumulées en plus de soixante ans. Cette véritable « cartothèque » servait de bibliothèque de travail pour le géographe, soit un ensemble documentaire complet, une rareté pour l’époque des Lumières. La BnF conserve également l’ensemble de son œuvre imprimée (210 cartes et quelques 80 mémoires et ouvrages imprimés), ses esquisses préparatoires, ses papiers d’érudit, une fraction de sa correspondance ainsi que de nombreux manuscrits cartographiques, répartis entre le département des Cartes et plans, le département des Manuscrits et les collections de Tolbiac. Une partie des archives de d’Anville, dispersées au XIXe siècle lors de ventes aux enchères est également conservée dans diverses bibliothèques parisiennes, régionales et étrangères.

Le programme vise à reconstituer son cabinet du cartographe. L’analyse de la documentation accumulée, des archives, des cartes et de l’œuvre publiée devrait permettre d’apporter de nouveaux éclairages sur les modalités d’une carrière savante à l’époque des Lumières, la genèse de l’œuvre et sa réception, et, plus précisément, sur les articulations entre géographie de cabinet et cartographie de terrain.

La synthèse et la valorisation de ce travail s’élaborera à travers divers supports, numériques ou papier :

– un carnet de recherche (ou blog scientifique) [http://danville.hypotheses.org/]

– une publication monographique, en collaboration avec une équipe de chercheurs internationale (co-éd. Brepols/BNF)

– un dossier web sur Gallica donnant accès tant aux documents numérisés en interne (« Collection d’Anville » notamment) qu’aux archives et manuscrits conservés hors de la BnF.

Ces différents travaux devraient contribuer à alimenter le regain d’intérêt dont Jean-Baptiste d’Anville fait l’objet, en France ou à l’étranger.


Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. love dit :

    A lot of folks can accomplish extraordinary things if they have got the self-belief or take the challenges.

  2. Usetsact-tool dit :

    Merci pour cette information interessante

  1. 16/04/2011

    Kasper Suits…

    […particularly and I’m proposing to use it on my personal internet page, appreciate it..]…

  2. 17/04/2011

    Kasper Suits…

    […rewarding and I’m likely going to make use of it at my web site, with thanks..]…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *