Colloque Jean Ribault et l’établissement des français en Floride

L’association des Descendants et du Souvenir de Jean Ribault (ADSR) consacre le 450e anniversaire de l’arrivée des Français en Floride par une « Année Jean Ribault et la Floride 1562-2012 »

Elle organise notamment un colloque le samedi 12 mai 2012 au siège de la Société de Géographie, 184 boulevard Saint-Germain, Paris 6e, dont les thèmes s’apparentent à ceux de l’histoire de la cartographie à son aussi en lien avec le programme de l’exposition qui se tiendra à l’automne sur le site François-Mitterrand : « L’âge d’or des cartes marines quand l’Europe découvrait le monde ».

Programme du colloque du samedi 12 mai 2012

Direction scientifique assurée par François Bellec de l’Académie de Marine

1. Tentatives et tentations françaises au nouveau monde

Président de séance : Philippe Boulanger, président de la commission de géographie historique au Comité national français de géographie

10h 20 Naviguer dans les eaux du traité de Tordesillas François Bellec de l’Académie de marine, vice-président de la Société de Géographie

10h 50 La Floride, mythe et réalité : un échec colonial et ses séquelles littéraires Franck Lestringant. Professeur à l’Université Paris IV-Sorbonne (Chaire de littérature française de la Renaissance)

11h 20 Les expéditions de Jean Ribault en Floride Hélène Lhoumeau. Conservateur des Archives de France en mission

11h 50 L’expérience française en Floride, une étape dans la fondation de la Nouvelle France Raymonde Litalien Conservateur honoraire des Archives du Canada

12h 20 Les premiers recueils de voyages italiens, anglais et français Michèle Polak. Libraire expert en livres anciens (Librairie Marine & voyages Jean Polak)

Fin 12h 50 et reprise à 14h 25

2. Images et projections dieppoises de la Floride

Président de séance : Olivier Archambeau, président de la Société des Explorateurs

14h 30 Dieppe, Jean Ribault et les Nouveaux Mondes dans le contexte du mouvement huguenot en pays de Caux Pierre Ickowicz. Conservateur du château-musée de Dieppe

15h 00 La cartographie dieppoise des nouveaux mondes Josette Measson. Ancienne documentaliste à l’IREM, Univ. de Rouen

15h 30 La carte de la Floride de Jacques Lemoyne de Morgues Pascale Goutagny. Inspectrice d’académie régionale d’histoire et de géographie (Rouen)

16h 00 Jacques Lemoyne de Morgues : défense et illustration d’une colonisation exemplaire Jean-Paul Duviols. Professeur émérite de l’université de Paris IV-Sorbonne (chaire de littérature et civilisation latino-américaine)

16h 30 Sur les traces des Huguenots de Floride Gilles Fonteneau. Explorateur, membre de la Société de Géographie

Intervention suivie de la projection de son film (15 m)

17h 45 Conclusion. Philippe Haudrère. Professeur émérite de l’Université d’Angers. Secrétaire perpétuel adjoint de l’Académie de Marine

Thèmes abordés

1. Les tentations françaises au nouveau monde

Les thèmes des expéditions françaises au nouveau-monde, de l’expédition en Floride et des initiatives dieppoises aux Amériques en général constituent le centre du colloque. Les navigateurs partis de Normandie, Jean Ango, armateur visionnaire, les frères Parmentier vers les Moluques, Verrazane et la Nouvelle Angoulême, ont bien entendu leur place autour de Jean Ribault.

2. Le traité de Tordesillas

Notamment sa matérialisation en mer qui fut très étrange et pour rappeler les raisons de la présence espagnole prégnante en Floride.

3. Images de Jean Ribault et de Dieppe

Pour mieux connaître le marin dieppois et sa ville à l’époque un des premiers ports français.

4. Les représentations de la Floride par l’image et les cartes

Rôle de l’école de Dieppe dans la cartographie des nouveaux mondes et la carte de la Floride de Lemoyne de Morgues.

5. Les premiers recueils de voyage et le Théâtre du Nouveau Monde de Théodore de Bry. Cet ouvrage constitue la principale source iconographique sur les voyages français aux Amériques.

Rappel des faits de l’expédition de 1562

Le 18 février 1562, un navigateur français quittait le port de Dieppe, alors un des premiers ports de France, en direction du nouveau monde. L’expédition devait atteindre la côte de Floride le 30 avril suivant et Jean Ribault, le commandant éleva une colonne de pierre aux armes de France pour marquer la souveraineté de son pays sur cette partie du territoire américain. Le geste était fort puisqu’il s’inscrivait contre le Traité de Tordesillas (1494) qui partageait les nouvelles terres « découvertes ou à découvrir » entre le Portugal et l’Espagne. Il installa une petite garnison dans ce qu’il nomma Charlesfort en l’honneur du roi Charles IX et il s’en revînt en France pour annoncer sa découverte, sa prise de possession et organiser un nouveau voyage de ce qui devait être une arrivée de colons. En fait ce fut son second, René de Laudonnière qui revint le premier (juin 1564) et fonda Fort Caroline près de l’actuel Jacksonville. Ribault revint en 1565 mais l’expédition se termina en tragédie avec le massacre par les Espagnols de presque tous les Français.

450 ans après, cette aventure est assez méconnue en dehors de quelques spécialistes de l’histoire maritime et des grandes expéditions du XVIe siècle. A Dieppe, dans la cour du Château-Musée, une colonne réplique de celle de 1562, a été érigée durant l’entre deux guerres, pendant qu’une rue et un quai perpétuent le nom de Jean Ribault. A Jacksonville, en Floride, le souvenir de Jean Ribault est encore présent, les habitants voyant en lui le fondateur de leur pays. La ville de Jacksonville revendique grâce à Jean Ribault sa fondation il y a 450 ans ce qui n’est pas si courant aux USA… Plusieurs bâtiments officiels, bibliothèque, collège, école, portent son nom. Au nord de la ville a été institué le Fort Caroline national Memorial et une copie de la colonne élevée en 1562 a été érigée en 1924, The Ribault monument. Les universitaires (University of North Florida-UNF) travaillent sur cette aventure et les archéologues fouillent régulièrement les lieux des premiers établissements.

Courriel : jean.ribault.association (at) gmail.com

Site : http://jean-ribault-association.blogspot.com


Jean-Yves Sarazin

Directeur du département des cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France

More Posts

Jean-Yves Sarazin

Directeur du département des cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. ROCCHI Daniel dit :

    Programme très intéressant.

    Où peut-on trouver les textes (et les visuels) des communications présentées?

    Avec mes remerciements,

    Daniel Rocchi

    • Catherine Hofmann dit :

      Pour en savoir plus sur les suites de ce colloque, vous pouvez contacter Philippe Montillet (Philippe.Montillet@iau-idf.fr) qui fut partie prenante de l’organisation de cette manifestation.
      Bien cordialement,
      Catherine Hofmann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *