Antoine Lafréry : recueils cartographiques et circulation des savoirs en Italie à la fin du XVIe siècle

24 décembre 2012
Par

Antoine Lafréry : recueils cartographiques et circulation des savoirs en Italie à la fin du XVIe siècle.

Séminaire du groupe de recherche « Les atlas dans les cultures scientifiques et artistiques modernes et contemporaines : représenter, organiser, conserver les connaissances et les objets » (ACSAM).

Dates : 17/18 janvier 2013

Lieu : Ecole Française de Rome, Piazza Navona

Organisateurs : Jean-Marc Besse (CNRS/UMR Géographie-Cités, Paris) et Angelo Cattaneo (CHAM, Lisbonne).

Le groupe de recherche ACSAM[1] propose une investigation autour des recueils d’estampes cartographiques italiens, romains et vénitiens principalement (« atlas composites » ou atlas IATO/Italian Assembled To Order), composés entre 1560 et la fin du siècle, notamment par Antoine Lafréry (1512-1577) et ses héritiers. En prenant ces recueils comme lieu d’observation, il s’agit de mettre en œuvre une enquête sur les origines de cette forme particulière d’archivage, de conservation et de présentation de l’information géographique qu’est l’atlas.

L’objectif, dans cette recherche, est de parcourir la complexité des contextes de production, de diffusion et d’utilisation des atlas ou des recueils cartographiques à l’intérieur de l’espace européen. Autrement dit, on souhaite faire le portrait des acteurs (cartographes, éditeurs, imprimeurs, graveurs) intervenant dans leur réalisation, restituer la diversité des formules graphiques disponibles à la fin du XVIe siècle (Ortelius, Mercator, Lafréry, entre autres, développent des projets différents), et aussi déterminer les lieux de production de ces recueils ainsi que leurs espaces de circulation et de diffusion : Anvers, Cologne, Paris, Madrid, Venise, Rome.

Malgré les nombreux travaux qui ont été consacrés, depuis le début du 20e siècle,  aux recueils cartographiques italiens (romains et vénitiens principalement) de la seconde moitié du XVIe siècle, un grand nombre de problèmes historiographiques restent encore ouverts aujourd’hui, que les rencontres organisées à l’Ecole Française de Rome doivent permettre d’explorer.

Jeudi 17 janvier

9h30-10h15 : Jean-Marc Besse (CNRS) et Angelo Cattaneo (CHAM, Lisbonne) : Introduction au séminaire. Etat de la question. Discussion.

10h30 – 12h30. Première session : L’atelier Lafréry

Cette session sera consacrée à une description du fonctionnement de la boutique Lafréry dans le contexte romain, et en particulier à l’analyse de la production des estampes cartographiques.

10h30-11h15 : Emmanuel Lurin (Université Paris IV) : « Pour, avec, ou sans Lafréry ? Graveurs et éditeurs d’estampes à la conquête du marché romain ».

11h15-12h : Birte Rubach (Université Humboldt, Berlin) : « in carte spicciolate e in libri intieri. The concept of variety in Lafreri’s print production ».

12h-12h30 : Discussion (avec Pascal Dubourg-Glatigny, CNRS, Berlin)

14h – 16 h. Deuxième session : Les recueils Lafréry. Composition et conservation.

Cette deuxième session est consacrée à la présentation et à l’analyse de quelques recueils significatifs conservés actuellement dans de grandes bibliothèques européennes (Rome, Venise, Londres, Paris).

Interviendront :

Peter Barber (British Library, Londres) : « Lafreri Atlases in the British Library with particular reference to King George III’s Topographical Collection ».

Maria Antonietta Conti (Biblioteca Nazionale Centrale, Rome) : Les recueils Lafréry en provenance du Collegio Romano.

Piero Falchetta (Biblioteca Nazionale Marciana, Venise) : Le recueil 138 c 4 de la Bibliothèque Marciana.

Francis Herbert (Royal Geographical Society, Londres) : « The Peckover (1905) and ‘Wyld’ (1929) Lafreri atlases in the Royal Geographical Society (with IBG) »

Catherine Hoffman (Bibliothèque Nationale de France, Paris) : Les recueils Lafréry de la Bibliothèque Nationale de France.

16h30 – 18h30. Troisième session : Comparaisons.

Dans cette session, il s’agit d’explorer des réalisations non romaines, dans une perspective comparative, que ces recueils soient proches du modèle romain, ou bien qu’elles se développent selon des intentions différentes.

16h30-17h15 : Paola Sereno et Paola Pressenda (Université de Turin) : « Le recueil Z.II.4 de la ‘Bibliothèque ancienne’ de l'Archive de la Cour dans le cadre des collections cartographiques de la maison de Savoie entre les XVIe et XVIIe siècles ».

17h15-18h : Marie-Dominique Couzinet (Université Paris I) et Jean-Marc Besse (CNRS, Paris) : « Atlas et création du monde: la méditation cosmographique de Mercator ».

18h-18h30 : Discussion

Vendredi 18 janvier

9h30 – 13h. Quatrième session : Les trajets de la forme. Recueils d’histoire naturelle et d’anatomie au XVIe siècle.

9h30-10h15 : Rafael Mandressi (CNRS, Paris) : « Les recueils de planches anatomiques au XVIe siècle : composition et usages d’un objet éditorial instable ».

10h15-11h : Florike Egmond (Université de Leyde) : « Conrad Gessner’s animals and Felix Platter’s albums: circulation of images and ordering nature in the sixteenth century ».

11h15-12h : Angelo Cattaneo (CHAM, Lisbonne) : « Costruzione dello spazio e serialità grafica. Il codice marciano Ms.it.Cl.VI.24(=6111) e il Codice casanatense 1889.  Prima del tempo e oltre gli spazi canonici dell’Atlas ».

12h-13h : Discussion des exposés de la matinée et conclusion du séminaire.

Partenaires du Projet de recherche ACSAM : Ecole Française de Rome, UMR Géographie-cités (CNRS/Paris I/Paris 7), Université d’Erfurt, CHAM (Lisbonne), Bibliothèque Nationale de France.

 


[1] ACSAM (« Les Atlas dans les Cultures Scientifiques et Artistiques Modernes et contemporaines ») est un réseau de recherche international créé en 2012. Il réunit l’UMR Géographie-cités (CNRS/Paris 1/Paris 7), l’Ecole Française de Rome, l’Université d’Erfurt, le CHAM de Lisbonne, et la Bibliothèque Nationale de France. Une première rencontre a eu lieu en juin 2012 à l’Ecole Française de Rome : « Atlas : pratiques éditoriales, production et circulation des connaissances à l’époque moderne et contemporaine ».


Jean-Marc Besse

Directeur de recherche au CNRS UMR Géographie-cités, Paris

More Posts

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs :

Posté dans : Actualités, Recherche en cours

2 commentaires pour “ Antoine Lafréry : recueils cartographiques et circulation des savoirs en Italie à la fin du XVIe siècle ”

  1. liliane dufour le 24/06/2013 à 13:57

    A propos du colloque sur les atlas "Entre passé et projet" du 20 juin 2013
    Ayant publié l'ensemble des carte manuscrites des atlas militaires relatifs à la Sicile ("Atlante storico della Sicilia",1992, je m'étonne de ne pas avoir été informée de la tenue de ce colloque; Par ailleurs, je trouve surprenant d'insérer une communication sur les "Antiche Siracuse", qui sont tout sauf un atlas!
    Puis-je figurer sur la liste des personnes informées par vos activités éditoriales et de recherche ou de colloques
    Avec mes remerciements
    L.Dufour

    • Jean-Marc Besse le 06/10/2013 à 17:36

      Bonjour,
      Merci de votre réaction. Nous vous tiendrons bien entendu au courant de nos activités.
      Cordialement,
      Jean-Marc Besse

Laisser un commentaire

Voir autres blogs