Cartographie et tentacules

 

Les monstres qui peuplaient les espaces maritimes des cartes de la Renaissance n’ont pas tous été chassés par l’avènement de la cartographie « scientifique ». Certains ont même survécu jusqu’à nos jours et envahissent également les continents sous la forme d’inquiétants céphalopodes qui ne symbolisent plus désormais les dangers de la mer mais servent plutôt à dénoncer la menace impérialiste. Strangemaps, blog aussi sérieux que ludique dédié aux cartes insolites, a consacré un billet (4 juillet 2001) à cette métaphore cartographique qui reste toujours d’actualité.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.