Transferts de savoir dans les cartographies de l’océan Indien (Orient/Occident, de l’Antiquité au XVIe siècle).

vendredi 28 octobre 2011

Journée d’étude dans le cadre du programme MEDIAN (http://median.hypotheses.org) de l’Agence nationale de la recherche (ANR). Organisée par le Laboratoire Islam Médiéval (UMR 8167) (http://www.islam-medieval.cnrs.fr) et la Bibliothèque nationale de France (Département des Cartes et Plans) (http://www.bnf.fr)

Paris, Bibliothèque nationale de France (site Richelieu). Salle des Commissions, 3 rue Vivienne, 75002 Paris.

Accès libre dans la limite des places disponibles.

Responsables scientifiques : Jean-Charles Ducène (Université Libre de Bruxelles), Eric Vallet (Laboratoire Islam Médiéval, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Emmanuelle Vagnon (post-doctorante ANR Median, CNRS/BnF).

Contact : emmanuelle.vagnon@bnf.fr et evallet@univ-paris1.fr.

Argumentaire
La question des rapports entre différents types de cartographie ancienne, et notamment entre la cartographie arabe et la cartographie occidentale du Moyen Âge, a été souvent présentée de manière polémique, en terme de rapports de force ou d’influences de l’une sur l’autre, sans étude poussée des modalités et des formes de ces transferts de savoir. Cette question demanderait pourtant des études de cas précises dans une perspective débarrassée de préjugés. En effet, s’il y a eu des transferts de savoir avérés, attestés par des traductions, dans plusieurs disciplines scientifiques, entre le monde arabo-musulman et la chrétienté latine, les moyens et les voies de transmission du savoir géographique et cartographique sont moins connus et peu étudiés jusqu’à présent. Aborder cette question implique au préalable de s’affranchir des cadres géographiques ou chronologiques qui définissent a priori des aires culturelles figées entre lesquelles ce savoir a circulé. Les informations portées sur les cartes circulent certes entre des régions du monde, des peuples et des langues divers, mais passent aussi par des registres variés, information écrite et orale, transmissions vernaculaire ou savante. Les formes voyagent elles aussi, car les cartes ne sont pas de simples compilations de savoirs géographiques, mais des représentations, construites selon des conventions qui varient selon les lieux et les époques.
L’océan Indien, de la mer de Chine à l’isthme de Suez, est un espace géographique qui se prête bien à l’étude de ces transferts de savoir. Peu fréquentées par les Occidentaux jusqu’au XVIe siècle, les rives de l’océan voient des populations très diverses se côtoyer depuis l’Antiquité. Comment appréhender le contenu géographique des cartes de l’océan Indien, sa transmission et son interprétation dans différentes traditions culturelles de l’Antiquité jusqu’à l’époque moderne ? Quelles ont été les voies de la transmission du savoir géographique sur cette région : observations directes, traditions orales ou textuelles, traductions, copies, interprétations ? Peut-on analyser les conventions cartographiques pour représenter cet espace, leur évolution et la diffusion de certains modèles ? Dans le cadre du projet MeDian, le Département des Cartes et Plans de la BnF coordonne la réalisation d’un atlas de cartes anciennes de l’océan Indien, rassemblant des cartes représentatives des différents regards qui furent portés sur cet espace et exhumant les sources géographiques mises en oeuvre pour le conceptualiser et le cartographier. La journée d’étude se présente comme une contribution à ce projet, les interventions étant appelées à enrichir cet atlas en cours de constitution. 

Programme

9h00 Accueil et présentation, Catherine Hofmann (BNF, Département des Cartes et Plans)

9h15 Introduction, Emmanuelle Vagnon (post-doctorante ANR Median, CNRS/BnF) et Eric Vallet (Paris 1 / Laboratoire Islam médiéval).

1er atelier. Réception du savoir antique dans les cartographies médiévales de l’océan Indien

9h40 Jean-Charles Ducène (Université libre de Bruxelles), La nomenclature et les dimensions des mers indiennes dans les sources proches-orientales médiévales.

10h MarinaTolmacheva (Université de Washington), From Ptolemy to Ahmad ibn Majid: Exploring the Transmission of Knowledge of the Western Indian Ocean.

10h20 Pierre Schneider (Université d’Artois, MOM), Savoir antique et mappae mundi médiévales : l’océan Indien dans les cartes dites « de Saint Jérôme » (BM 10049)

10h40 Discussion et pause

2e atelier. Du Caire à Venise, perspectives méditerranéennes sur l’océan Indien

11h20 Yossef Rapoport (Queen Mary, Universityof London), ‘Deciphering the Fatimid representation of the Indian Ocean: Coast-hugging in Somalia and ants in the Philippines’

11h40 Piero Falchetta (Venise, Bibliothèque Marciana), La forme de l’eau: l’océan Indien de Fra Mauro

12h Discussion et pause déjeuner

3e atelier. Extrême-Occident et Extrême-Orient, regards cartographiques croisés

14h00 Angelo Cattaneo (Centro de História de Além-Mar – Faculdade de Ciências Sociais e Humanas – Universidade Nova de Lisboa), La mappemonde de Fra Mauro (Venise, c. 1450) et la carte Honil kangni yŏktae kukto chi to (Corée, c. 1479-85). Un regard croisé sur le monde du XVe siècle

14h20 Philippe Forêt (Stockholm, Institute of Oriental Studies- Institut d’Etudes Avancées de Nantes), L’océan Indien dans le Wu bei zhi

14h 40 Discussion et pause

4e atelier. Cartes nautiques et modèles humanistes : les convergences du XVIe siècle

15h00 Déjanirah Couto (EPHE, Paris), Stratégies politico-commerciales et information géographique : le Livro de Francisco Rodrigues.

15h20 Nathalie Bouloux (Université de Tours), L’océan Indien dans la description du monde de Sebastiano Compagni.

15h40 Zoltán Biedermann (Birkbeck University of London), Quelques remarques sur les sources de la cartographie portugaise de l’océan Indien.

16h00 Discussion

16h 30 Conclusion et pot final

 

Emmanuelle Vagnon

Chercheur au CNRS et chercheur associé au Département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de france. membre de la Commission Histoire du CFC.

More Posts


Emmanuelle Vagnon

Chercheur au CNRS et chercheur associé au Département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de france. membre de la Commission Histoire du CFC.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Luis Robles dit :

    Cela a dû être extrêmement intéressant ! Est-ce qu’il y aurait moyen d’avoir accès aux présentations de la journée ? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search